• Ce soir, une sortie originale : j'ai assisté à l'émission "tenue de soirée" qui se passait à Bordeaux.

    C'était agréable de voir une telle émission dans sa ville. Vous savez que j'adore mon petit coin de pays. Les invités étaient presque tous liés à Bordeaux. Nicolas Canteloup, qui est de Mérignac, commune limitrophe, était l'invité vedette (il n'était pas là en direct, il était enregistré hier, en public également, à Bordeaux).Il avait concocté pour l'occasion d'excellents sketches qui brocardaient gentiment notre ville.

    Michel Drucker s'est vraiment comporté tel que je l'imaginais, il avait un petit mot pour chacun.
    Je ne suis pas fan de ce que font la plupart des invités (à l'exception d'Hugues Aufrey), je préfère le rock à la variété française (Obispo et Nolwenn Leroy...Non, c'est pas mon truc). Une des invités s'est montré particulièrement généreuse et attentive au public : l'italienne Laura Pausini. Ah ces italiennes, dur de ne pas tomber sous leur charme...(Barbara, je pense à toi...).

     

     


    J'ai aussi été séduite par l'extrait du ballet "le sacre du printemps", ça me donne envie d'y aller. Mais les places sont chères. Si seulement ce genre de spectacle était accessible à tous...Ah, utopie quand tu nous tiens.
    Heureusement que l'on peut tous voir la roue de la fortune à volonté...



    4 commentaires
  • Désolée je n'arrive pas à dormir...

    Un petit quizz qui m'est venu par association d'idées.

    A quel film correspond cette photo?


    6 commentaires
  • Ca y est, j'y suis allée. Encore un cercle restreint (enfin plus ou moins) dans lequel je viens d'entrer. En plus de celui des buveurs de café de bourge ça fait pas mal pour le même week-end.

    C'était bondé bien sûr, se mêlaient couples de futurs époux, stands en tout genre, et belle-mères déchainées.

    Les couples s'observent du coin de l'oeil chacun pensant qu'ils forment un bien plus beau couple que les deux autres vilains là-bas.

    Les stands sont nombreux, ils incarnent chacune des étapes du parcours du combattant des futurs époux :

    1) la salle (deux ans d'avance c'est bien...9 mois avant si on se marie en été c'est vraiment tendu, je parle d'expérience, car tout est plein)

    2) Le traiteur (à ce moment-là vous comprenez que le mot magique "mariage" multiplie tous les prix par 2 ou beaucoup plus)

    En général quand on va au salon on a déjà petit 1 et petit 2

    3) la robe et le costume (le défilé des robes de mariés, le clou du spectacle du salon, attroupement garanti, excellent moment pour faire un tour sur les autres stands)

    4) les bijoutiers (super-rabais : on a donc acheté les alliances)

    5) les imprimeurs (quoi ??? A 5 mois du mariage toujours pas de faire- part, vous êtes mal...)

    6) les confiseur et chocolatiers (eux, on les a dépouillés, fallait pas nous laisser entrer...)

    ...J'en passe beaucoup. Ce qui est sûr c'est que se marier demande une vraie organisation, quand un couple d'amis mariés nous avait dit de faire un rétro-planning un an à l'avance, ça m'avait fait sourire. Maintenant je ris moins et j'évite de dire le mot qui tue.


    14 commentaires
  • Hier soir je suis allée à l'avant première du film en présence des acteurs Marie Gillain, José Garcia et Régis Warnier (il s'en passe des choses à Bordeaux...). J'ai été attirée par le fait qu'il soit tiré du livre de Fred Vargas, que j'avais lu et apprécié.

    Malheureusement je ne sais si cela vient de l'adaptation ou de la réalisation mais je n'ai pas beaucoup aimé le film. Pourtant les acteurs était convaincants, particulièrement Michel Serrault, Marie Gillain était excellente comme à son habitude tout comme José Garcia que je n'aurais pas imaginé dans le rôle (sans doute à cause du patronyme Adamsberg, qui évoque à tort un physique un peu nordique, la description du commissaire donnée dans un autre ouvrage de Fred Vargas étant plutôt proche de José Garcia). Mention spéciale pour Olivier Gourmet dans le rôle du crieur, en plus lui avait vraiment le physique de l'emploi.

    J'ai trouvé le film trop simple comparativement à la finesse du livre, trop quelconque. Je me demande ce qu'en a pensé le reste du public car peu de questions ont été posées aux acteurs et au réalisateur. Mais je crains que le film ne fasse pas un carton.

    C'était agréable de rencontrer José Garcia, il s'est montré très drôle et l'exercice n'était pas évident vu la molesse du public, et les questions débiles de la journaliste de France 3 Aquitaine. Quant à Marie Gillain, elle est aussi belle en vrai qu'à l'écran.

    Je ne connais pas un seul garçon qui ne soit pas fou d'elle, elle a une beauté simple, naturelle, pleine de vie...


    5 commentaires
  • Quel ne fut pas mon étonnement de voir le thème du jour de l'émission "c'est dans l'air", très sérieuse émission de débat animée par l'excellent Yves Calvi sur France 5 : "Ségo ou Sarko dans les étoiles".

    Des astrologues, une médium et un sociologue étaient invités, et évidemment la question fatidique relative aux élections présidentielles leur a été posée.

    Verdict des astrologues : elles penchent un chouilla pour Ségo. La médium ne voit pas Chirac se représenter, et le sociologue a ironisé tout le long, leur reconnaissant toutefois le fait d'être sincères et de croire en ce qu'elles disaient.

    Mon verdict : nos politologues doivent vraiment être dans le doute et l'incertitude pour faire appel à des astrologues et des voyants. Il faut dire que même Mitterrand était très féru de la chose, il accueillait son astrologue ainsi : "Dites moi comment je vais et comment va la France?". Il s'interessait aussi à la religion, il doutait, et avait très peur de la mort. Et c'est souvent cela qui revient : en période de doutes, chaque fois que l'on se sent impuissant (comme face à la mort par exemple) on ne peut s'empêcher de se tourner vers l'irrationnel.

    Celui qui n'a jamais jeté un coup d'oeil sur son horoscope ou prié je ne sais quel Dieu pour qu'un événement favorable lui arrive me jette la première pierre.

    Et pourtant scientifiquement l'astrologie ne tient pas : le ciel analysé par les astrologues est le même que le ciel des Chaldéens (dire que ça fait plus de 5000 ans que l'astrologie existe!), or il ne prend pas en compte l'inclinaison issue de la rotation de la terre sur elle-même (phénomène connu sous le nom de précession des équinoxes). Donc le ciel des astrologues est faux.

    Ce qui est sûr c'est que dans quelques mois il sera possible de revenir jeter un coup d'oeil sur le post pour savoir si quelqu'un disait vrai.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique