• Chéri et moi cherchons une destination pour notre voyage de noce. Un voyage sympa et pas trop cher.

    Pas si évident que ça à trouver car nous avons des contraintes, celle qui nous pose le plus problème : nous devons passer par sélectour ou look voyages car nous devons passer par un des voyagistes de 1001 listes.
    Autre contrainte de taille: nous n'aimons ni les circuits (les trucs en groupe ça ne nous branche pas), ni les séjours statiques : on aime bouger pour découvrir l'endroit.

    Les dernières vacances étaient pluvieuses mais chouettes : en regardant la photo vous pouvez deviner où nous étions...

    PS spécial pour Jane : cette fois on joue sur un autre terrain que la ouiche!


    4 commentaires
  • On est aussi passé là...


    votre commentaire
  • Un rêve : laisser ma voiture, ne plus la prendre pour aller bosser.

    Pourtant je l'aime ma voiture : je me sens libre grâce à elle de me rendre là où je le désire, je suis bien dedans,j'écoute ma petite musique, il y fait bon, on est à l'abri, bref un vrai petit cocon.

    Et c'est justement tout ce qui me donne encore plus envie de la quitter. M'y sentir si bien m'effraie : j'ai peur de perdre de ma vigilance. De ne plus avoir peur au volant.

    Ma plus grande peur est de provoquer un accident grâve en voiture. Cela me terrifie. L'avantage c'est que du coup je suis aux aguets, enfin j'essaie de l'être. Mais ce n'est pas facile, d'autant moins que je suis de nature très, très distraite.


    7 commentaires
  • Ce soir je vous invite dans ma cuisine.

    Au menu : fondue savoyarde.

    En bonne franchouillarde, j'adoooore le fromage et tout ce qui est au fromage. Vous comprendrez donc qu'il ne faut surtout pas me proposer des fromages sans goût, ou à la consistance caoutchouteuse sous peine de m'exposer à une crise d'urticaire aiguê.

    Le fromage de qualité, souvent il pue. Et aussi bizarre que cela puisse paraître ce détail me met en appétit.

    Ma recette de fondue savoyarde est simplissime : 1/3 de gruyère suisse, 1/3 d'emmental français, 1/3 de comté bien fruité. Histoire de parachever votre haleine, il faut commencer par enduire le plat d'ail. Ensuite couper le fromage en petits morceaux, tout verser dans le plat et recouvrir de vin blanc sec, type blanc de blanc.

    Y'a plus qu'à tremper vos bouts de pains et à prévoir quelques gages pour vos invités. je suis sûre que les bloggueurs du coin ne manqueront pas d'imagination!


    6 commentaires
  • Rien que ça!

    C'est quelque chose que je ressens, quelque chose que j'ai dans le ventre.
    J'ai envie d'agir sur le monde qui m'entoure, de le rendre meilleur, au moins un petit peu.

    C'est sans doute ce que je fais dans mon travail. Avoir conscience que l'on apporte quelque chose d'utile, de nécessaire intellectuellement et socialement à quelqu'un, c'est magique.

    Mais j'aimerais faire plus, mon travail ne me suffit pas. Alors comme d'autres, qui se reconnaitront, je me suis engagée dans de l'associatif. Mais ça ne me suffit toujours pas.

    Je sens que j'ai quelque chose d'autre à faire, quelque chose de pas encore fait. Ma part d'inachevé.  


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique