• Ca y est on a entamé une nouvelle année. Comme pour tout le monde la nuit du Nouvel An a été spéciale. C'est une nuit comme une autre mais on ne peut pas s'empêcher de faire le point sur l'année qui vient de s'écouler, se rappeler les moments forts et se tourner vers l'avenir.

    Ce nouvel An était spécial car pour la première fois depuis au moins douze ans (je ne me rappelle pas plus loin) je n'étais pas à faire la fête avec une foule d'amis. J'étais avec mon amoureux, en tête-à-tête, avec un délicieux repas et des bougies. Cela donne un reflet de ce que sera l'année à venir : nous allons nous marier.

    L'année 2006 aura été riche d'événements personnels positifs : nous avons déménagé dans une adorable petite maison, j'ai fini une excellente année dans ma précédente école, j'ai eu l'occasion de faire de nouvelles expériences dans le milieu associatif. Je dois reconnaître que depuis quelques années la vie ne fait que me sourire.

    En 2007, je vais aussi avoir 30 ans, j'espère que je ne serais pas une "trentenerfs" pour reprendre le nom d'un autre célèbre bloggueur, mais plutôt une trentedouce. On verra bien.

    L'événement important sera bien sûr les élections présidentielles, j'espère ne pas avoir de mauvaise surprise comme le 21 avril 2002... Pour en être plus sûre j'irai voter (comme toujours, car c'est rien n'est plus important dans notre vie de citoyen)

    Quoiqu'il en soit je souhaite une douce année à tout le monde!!!


    4 commentaires
  • Comme d'habitude, ils avaient plus envie de trainer que d'étudier. Mais bon des épreuves les attendaient tous les deux le lendemain. Le réveil avait été tardif, elle ne voulait pas s'imposer chez lui une fois de plus, mais sa maman lui avait dit que bien sûr elle devait rester, elle faisait partie de la famille. Ils ont donc partagé un délicieux lapin à la tomate avec la grand-mère ( qui se joignait fréquemment à eux depuis le décès du grand-père quelques mois plus tôt). Ce lapin, chose rare car la cuisinière était tout sauf un cordon bleu était vraiment excellent.

    Avant de se mettre au boulot, une petite sieste (c'est bien connu, rien que la perspective d'étudier est crevante ...), à peine s'ils ont entendu le départ des deux femmes. La porte qui claque, lui qui sursaute et râle de na pas avoir pu leur dire au revoir. Puis, ils ont bossé et il l'a ramené chez elle. Un coup de fil, vers 19h00, un rendez-vous pour le lendemain midi, une petite inquiétude car sa mère n'était pas encore rentrée.

    Elle s'est endormie juste au moment où le téléphone a sonné. Le lendemain ses parents étaient anxieux, elle les a rassuré : ce n'est qu'un exam de plus. Une épreuve, une pause mi-studieuse, mi-rigolade à la B.U., la seconde épreuve.

    Le rendez-vous dans le hall de la fac.

    Il était livide.

    "Qu'est-ce qui se passe?"

    Il chevrote :"Ma mère et ma grand-mère sont mortes" .

    Hurlements. "C'est pas possible, c'est pas possible!!!".

    20 ans n'est pas le plus bel âge de la vie.


    votre commentaire
  • Et oui aujourd'hui c'est Noël! Comme beaucoup j'ai eu droit à deux repas gargantuesques, l'un pour le réveillon et l'autre pour le lendemain midi. Les mets les plus délicieux se sont succédés sur la table : hier soir une farandole d'apéritifs (j'ai vraiment apprécié les mini-brochettes de poire, bleu et noix), des foies gras, de la pintade, des marrons, des girolles, des cèpes, des marrons, de la salade, du fromage, un tiramisu, des petits fours sucrés...Bref après le foie gras j'avais déjà plus faim. Il faut dire que je suis gourmande et que je me suis donc jetée sur les apéritifs...Après il a donc fallu jouer serrer pour arriver jusqu'au tiramisu, mais en prenant de petites portions et en serrant le ventre (voire en dégrafant un bouton du pantalon, mais je ne dénoncerai personne), cette première bataille fut gagnée.

    Le plus dur était à venir : remettre ça le lendemain. Evidemment j'ai sauté le petit déj', mais la tâche s'est annoncée rude dès l'apéritif quand ont été apportés les toasts au foie gras, saumon..., le pain surprise et les pruneaux enroulés dans du lard. Là j'ai compris que mon estomac allait devoir s'accrocher, car les repas de Noël, c'est pas pour les petits joueurs.

    J'ai vaincu le foie gras, le saumon, la canette farçie et la bûche! Mais je pense que demain si j'ai le courage de monter sur la balance, je ne serai peut-être pas aussi fière de cette victoire. La reconstruction du pays sera rude!


    1 commentaire
  •  


    Mettre une main sur sa tête et l'autre sur ses fesses. Cela leur donne des appuis supplémentaires et leur rappelle le ventre de leur maman.


    Si bébé a mal (il le montre par une mimique faciale caractéristique), pour calmer sa douleur, rien de tel qu'un biberon sucré. La solution sucrée et la succion bloquent en partie la perception de la douleur.




    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique