• Quelle ne fut pas ma surprise ce matin d'apprendre les attaques dont fait l'objet Marion Cotillard.

    J'ai vu l'émission "Paris dernière" d'où est extraite la petite phrase qui fâche et je trouve scandaleux de voir ses propos sortis de leur contexte.

    La phrase en question c'est de dire qu'elle est souvent de l'avis de la théorie du complot : elle doute du fait que les tours du World Trade Center aient pu s'écrouler face à deux avions, elle doute de la façon dont Coluche est mort et même du premier homme sur la lune.

    Elle dit ça dans les Catacombes en pleine nuit, une discussion sombre dans un lieu effrayant, qui n'a jamais fait ça? En plus c'était il y a un an, loin de tout rêve américain. L'émission donnait d'elle une image sympathique. Elle s'y montre naturelle, simple, écolo. En la regardant, je n'ai pas du tout été choquée.  Les doutes qu'elle évoque ont traversé plus d'une tête. Elle n'a pas présenté ça comme un sujet sérieux alors qu'elle s'est montré virulente et engagée sur la question de l'environnement, et de l'avenir de la planète. Mais bizarrement on ne retient que ses doutes pas ses actes en matière écologique.

    Elle, qui s'est livrée à 1001 interviews américaines où elle a eu l'occasion de tenir des propos réfléchis, doit vraiment être atterrée que l'on ne retienne que cette petite phrase dite il y a un an dans les Catacombes parisiennes à 2h du mat'.

    Courage Marion!


    1 commentaire
  • Ce sont les derniers jours de l'exposition consacrée à l'univers qu'à inspiré Brian Wilson le compositeur des Beach Boys au CAPC (centre d'arts plastiques contemporains de Bordeaux). Il faut absolument y courir !

    L'expo est vraiment originale de part son thème. Une nouvelle ère pour le musée se serait-elle ouverte depuis l'arrivée de la jeune directrice Charlotte Laubard l'année dernière?

    J'aime beaucoup l'art contemporain même si je n'ai pas suffisamment de connaissances. Je trouve merveilleux le fait qu'il donne lieu à une si grande liberté d'interprétation. Avec des jeunes enfants c'est une entrée idéale pour l'art. C'est un musée que j'ai fréquenté en tant qu'enfant moi-même et j'en ai gardé des souvenirs forts. Il faut dire que c'était une période de magnificence pour le musée. J'y ai vu des oeuvres de grands noms comme Richard Long, Keith Haring, Daniel Buren...

    Alors c'est avec un plaisir non dissimulé que je me suis rendue à cette expo. La grande nef (le musée est situé dans un ancien entrepôt du XIX ° siècle, son architecture rappelle un peu une basilique) y accueille les mobiles de Pae White, des installations grandioses de par leur légèreté, leurs couleurs l'une d'elles ma faisait penser à un nuage, un coucher de soleil sur la plage.... Elle abrite également les structures en mousse de Roger Hiorns, des installations de céramique dôtées de petits compresseurs d'où jaillissent de la mousse. Ces sculptures se transforment sans cesse et rappelle la mousse des vagues de l'océan.

    Beaucoup d'autres artistes y sont à l'honneur. Moi, je suis encore sous le charme.


    votre commentaire
  • C'est le genre de choses qui me fait bondir.

    Pour ma part je vote pour une personne et son équipe, pour les propositions qui sont faîtes pour la ville en matière de logement, d'emploi, d'environnement, de culture, d'équipement en crèches (sujet qui m'intéresse particulièrement en ce moment)... et non pour sanctionner ou avaliser la politique du gouvernement en place.

    On est engagé ensuite avec l'équipe élue pour 6 ans et cette équipe met en oeuvre le projet qu'elle a présenté et pas un autre.

    Les problématiques de chaque ville sont particulières. A Bordeaux cela va être la construction ou non d'un nouveau pont, la réalisation d'un zénith, la construction de logements sociaux, des propositions en matière d'emploi , culture...dans des proportions qui nous semblent réalisables de façon à ce que les impôts locaux n'explosent pas. Bref des thématiques qui n'appartiennent qu'à la ville et en fonction desquelles il faudra faire un choix.


    votre commentaire
  • Coup de coeur pour le roman que je viens de lire : Lignes de faille de Nancy Huston.

    Dévoré en moins de deux. Une histoire narrée par 4 personnages d'une même famille qui nous fait traverser le temps et les pays. Chaque personnage a six ans lorsqu'il raconte - original comme construction narrative-. On passe de la Californie, en Allemagne en passant par New-York, le Canada, L'Israël. L'Histoire est vécue intimement, a des retombées pour chaque personnage, qui sont découverts et mieux compris au fur et à mesure de la lecture. On referme ce livre en ayant l'impression que l'on a achevé un puzzle.

    Bref j'ai adoré et j'espère donner l'envie à certains de le découvrir!


    votre commentaire
  • Je suis obligée de faire un petit rattrapage vu que je n'ai pas bloggué depuis un bail, mais je tenais à saluer la môme Marion comme l'a appelée Delon lors de la remise des César. Comment ne pas tomber sous le charme de cette formidable actrice... Une belle prestation joliment saluée y compris à l'étranger je ne pouvais pas passer à côté même avec un peu de retard.

    Bravo à elle et à toute l'équipe d'Olivier Dahan!

     


    votre commentaire