• L'encyclopédie virtuelle flippante

    Evidemment tout le monde connait Wikipédia , l'encyclopédie virtuelle.
    Ses articles ne plaisent pas à la droite religieuse américaine, qui a donc lancé son propre site : Conservepedia.
    Des sites jumeaux a quelques "détails" près.

    Prenons un exemple lu dans Courrier International
    Vous cherchez une info sur les dinosaures ?
    Sur Wikipédia : Ces "animaux vertébrés ont dominé les écosystèmes terrestres pendant plus de 160 millions d'années. Ils sont apparus approximativement il y a 230 millions d'années."
    Sur Conservepedia : "La plupart des scientifiques estiment que les dinosaures (...) sont éteints. (...) Toutefois, plusieurs indices semblent prouver leur coexistence avec l'homme. (...) S'appuyant essentiellement sur des sources bibliques, mais aussi sur des preuves archéologiques et fossiles, les Young Earth Creationists pensent que les dinosaures ont été créés le 6e jour de la semaine de la Création. On estime qu'ils sont mentionnés à plusieurs reprises dans le Livre saint. Ainsi, le Béhémot dans Job et le Léviathan dans Isaïe sont parfois considérés comme des références aux dinosaures."

    Quand je vois un retour vers l'obscurantisme, et un déni de la science, je ne peux m'empêcher de penser : attention danger...


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    CC
    Samedi 10 Mars 2007 à 23:55
    Bonsoir, Sandrette
    Aux Etats-Unis, ce sont les chrétiens, en France, ce sont les musulmans...Difficile, même dans une classe de sixième de parler de la Création du monde selon la Bible et le Coran comme d'un mythe. On s'oppose à une argumentation qui n'en est pas une, un non catégorique et buté...Selon les paroles d'une sixième, à l'école, on veut imposer une croyance (celle du big bang, par exemple...) Bref, c'est très flippant, en effet...
    2
    Samedi 10 Mars 2007 à 23:58
    je respecte les croyances de chacun
    tant qu'elles ne dérivent pas vers un extrémisme dangereux ou vers l'obscurantisme. J'aurais pu faire un post sur tout le bien (sic!) que je pense du rejet du préservatif par certains catholiques ou des transfusions sanguines par des témoins de jéhovah
    3
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:00
    Salut CC, je me suis heurtée
    aux même problèmes que toi dans une classe de CM2...
    4
    CC
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:00
    oui
    c'est ce que je veux dire : musulmans ou chrétiens, témoins de jéhovah ou scientologue, même combat, quand on verse dans l'extrémisme, c'est toujours pour le pire...Bises !
    5
    Timounch
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:03
    Ouh la...
    Nier la science ce n'est que se fermer les yeux à l'évolution sous toutes ses formes... Dangereux... et décevant. Bonne nuit Miss
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    CC
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:07
    Tiens
    Bonsoir, Tim' ! Ta présence nocturne, en même temps que la mienne, me rappelle de bons souvenirs ! Bises
    7
    Timounch
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:09
    Nos insomnies
    sont passagères... Moi aussi ça ne me rappelle que du bon... Même si souvent c'est parce que je suis au boulot... Rires... J'te Bises chère CC..
    8
    CC
    Dimanche 11 Mars 2007 à 00:10
    Au boulot
    je sais ! Bon courage...Pendant ce temps là, moi je regarde les victoires de la musique en soignant mon pc! Bisous
    9
    mac
    Dimanche 11 Mars 2007 à 01:14
    ???
    Le 6 ème jour !!! Créés le 6 ème jour ! Je comprend mieux les défauts de perspectives et de poids !!!
    10
    Dimanche 11 Mars 2007 à 08:35
    .:.
    C'est vrai que c'est un peu angoissant, déjà que certains Etats des Etats-Unis remettent en cause la théorie de l'évolution... Mais d'un autre côté, on ne peut pas les empêcher de penser et de croire à ce qu'ils veulent. Surtout que là, c'est lié à la religion, alors c'est d'autant plus difficile de s'attaquer à leurs croyances parce que cela revient à s'en prendre à la foi...
    11
    Dimanche 11 Mars 2007 à 12:34
    Un peu de soleil
    pour te réchauffer sous ta couette... Bisous - SARAH
    12
    Mardi 13 Mars 2007 à 19:07
    bonsoir tous
    Dans un sens, ces tenants de l'intelligent Design n'ont pas completement tord, il existe un consensus dans le milieu à propos de la signification de ces monstres comme le leviathan, et leur lien avec des animaux ayant effectivement existés. Il se trouve que plusieurs géologues ont fait le lien du leviathan avec le mesosaure, dino marin gigantesque et piscivore. Ils en ont déduit, non que ces bestioles vivaient en meme temps que l'homme, mais que la découverte des squelettes de ces monstres a nourri l'imagination des hommes. Leur présence sous forme de squelette pouvait d'ailleurs justifier de leur présence d'avant le déluge, point renforcé par le caractère nageur des mesausores. Comme quoi, la vérité est p-e un joli mix entre science actuelle et connaissances bibliques...
    13
    Mardi 13 Mars 2007 à 19:08
    bonsoir tous
    Dans un sens, ces tenants de l\'intelligent Design n\'ont pas completement tord, il existe un consensus dans le milieu �  propos de la signification de ces monstres comme le leviathan, et leur lien avec des animaux ayant effectivement exist�©s. Il se trouve que plusieurs g�©ologues ont fait le lien du leviathan avec le mesosaure, dino marin gigantesque et piscivore. Ils en ont d�©duit, non que ces bestioles vivaient en meme temps que l\'homme, mais que la d�©couverte des squelettes de ces monstres a nourri l\'imagination des hommes. Leur pr�©sence sous forme de squelette pouvait d\'ailleurs justifier de leur pr�©sence d\'avant le d�©luge, point renforc�© par le caract�¨re nageur des mesausores. Comme quoi, la v�©rit�© est p-e un joli mix entre science actuelle et connaissances bibliques...
    14
    Mardi 13 Mars 2007 à 19:08
    bonsoir tous
    Dans un sens, ces tenants de l\'intelligent Design n\'ont pas completement tord, il existe un consensus dans le milieu �  propos de la signification de ces monstres comme le leviathan, et leur lien avec des animaux ayant effectivement exist�©s. Il se trouve que plusieurs g�©ologues ont fait le lien du leviathan avec le mesosaure, dino marin gigantesque et piscivore. Ils en ont d�©duit, non que ces bestioles vivaient en meme temps que l\'homme, mais que la d�©couverte des squelettes de ces monstres a nourri l\'imagination des hommes. Leur pr�©sence sous forme de squelette pouvait d\'ailleurs justifier de leur pr�©sence d\'avant le d�©luge, point renforc�© par le caract�¨re nageur des mesausores. Comme quoi, la v�©rit�© est p-e un joli mix entre science actuelle et connaissances bibliques...
    15
    Jeudi 15 Mars 2007 à 13:23
    Mais ...
    où etes vous donc tous passés ... Lulu à disparu ... et toi ou es tu ? Bisous
    16
    Vendredi 16 Mars 2007 à 13:55
    toujours ...
    pas là ? je repasserai !!!! Bisous
    17
    sime
    Mercredi 21 Mars 2007 à 02:32
    L'augmentation du savoir humain laisse-t-elle une place à la religion ?
    Avant il y’avait un dieu de l’eau, un dieu de la forêt, du ciel, de la terre, du vent, de la guerre, de l’amour, de l’enfer et des ténèbres. Partout des démons, des esprits, des puissances maléfiques, des anges gardiens, alors tout paraissait avoir un sens : l’origine des temps, le mystère de la vie, la souffrance physique, l’angoisse de la mort….comme les enfants que transporte dans l’univers merveilleux des contes de fées, les hommes vivaient dans un monde enchanté ; les guerriers valeureux tombés au combat galopaient dans les plaines éternelles du grand manitou…. Aujourd’hui la forêt de Brocéliande n’est plus qu’un bosquet menacé de destruction ; les choses n’ont plus de sens, elles ont un prix. Le réel est plus réel, mais il est aussi plus fade, ou simplement utilitaire. Max Weber sociologue Allemand (1864-1920), nous aide à comprendre les raisons de ce désenchantement du monde, qui nous laisse seuls face à nos doutes et à nos angoisses, en le rapportant au processus de rationalisation du mode de vie, typique de la civilisation occidentale. En même temps qu’elle détruit les anciennes croyances, les mythes, la magie, donc tout ce qui pouvait donner une signification au monde et à la vie, la science moderne n’apporte pas de réponse à la question du sens. En même temps qu’elle rationalise l’exploitation du travail et maximise l’efficacité économique, l’entreprise capitaliste instrumentalise les hommes et réduit les rapports sociaux au calcul des intérêts individuels. En même temps qu’il impose le règne de la loi et l’objectivité du fonctionnement bureaucratique, l’Etat rationnel contribue à la dépersonnalisation et à l’anonymat des rapports humains. Il reste à comprendre comment ce monde est sorti de la matrice religieuse dans laquelle restait englouti le monde ancien. . En 476, le dernier empereur romain d’Occident, Romulus Augustule, qui porte, ironie de l'Histoire, le nom du fondateur mythique de Rome, est déposé à Ravenne par Odoacre, Barbare et chef de l’armée d’Italie du nord. L’empire romain d’Occident cesse d’exister et laisse la place à une mosaïque de royaumes romano barbares. A toutes les époques, Rome a su accepter l'installation de peuples barbares à l'intérieur de ses frontières. Dès la fin du IIIe siècle, les empereurs romains ont accueilli de plus en plus de mercenaires barbares comme soldats : Francs, Goths, Saxons, Alamans viennent grossir les rangs de l'armée tandis que les Romains d'origine se désintéressent de la guerre. Ces soldats offrent évidemment une faible barrière de protection contre les incursions des autres tribus barbares, qui pénètrent de plus en plus dans l'Empire. En outre, Rome concède de plus en plus de territoires à des Germains alliés à des fins de colonisation. Mais graduellement, ces derniers fondent des royaumes souverains sur le sol de l'Empire. Sur le territoire de l'ancien Empire romain d'Occident se sont installés différentes peuplades germaniques. Certaines étaient déjà converties à une forme "arienne" du christianisme. C'est le cas des Vandales en Afrique du Nord, des Wisigoths en Espagne et dans le sud de la France et des Ostrogoths en Italie. Ils cohabitent plus ou moins harmonieusement avec la population catholique locale. Par contre, les Francs, qui se sont installés dans le nord de la Gaule ainsi que les Anglo-Saxons qui ont envahi la Bretagne sont païens. Progressivement les roi Barbares de l’occident se convertissent à la religion chrétienne pour deux raisons : 1) Pour avoir une légitimité politique spirituel, l’exercice du pouvoir royal et la personne du roi se sacralise (face aux assassinats fréquent de roi) 2) Après la chute de l’empire romain d’occident en 476, la seule institution dépositaire du savoir et des techniques de l’ancien monde est l’institution chrétienne, les Roi Barbares s’entourent de clercs et de moines pour administrer leur territoire. Progressivement l’institution ecclésiastique avec à sa tête le Pape à Rome, héritiers du savoir de la civilisation Romaine, aliènent toutes les autres formes d’idéologies (philosophie, littérature, rhétorique, droit, etc..) à l’idéologie chrétienne. C’est en ça que la civilisation occidentale est chrétienne. C’est donc grâce à l’institution chrétienne organisée que l’Occident ne sombre pas dans la barbarie après la chute de l’empire romain en 476 ap JC. La suprématie intellectuel, spirituel, et politique, du clergé amènent En 1198-1216 Innocent III à formulé la doctrine selon laquelle le pape est le "vicaire du Christ", exerce des pouvoirs souverains et pose les bases de la doctrine de l'infaillibilité papale en se faisant nommer "Vicaire du Christ", "Vicaire de Dieu" et "souverain suprême de l'Eglise et du monde". Le principe de l’infaillibilité papale : le principe selon laquelle le pape ne peut pas se tromper à été la cause 1) des croisades 2) des guerres des religions 3) La mise au bûcher des hérétiques, c'est-à-dire l’inquisition religieuse. 4) La remise en clause de découverte scientifiques majeures, c’est à dire le frein aux découvertes scientifiques à cause de dogmes religieux, notamment Galilée, qui, remis en cause la conception géocentrique de l’univers selon laquelle la terre était le centre de l’univers et tout les astres tournaient autours de la terre. Les idées de Galilée furent très vite interprétées par l'Eglise comme une profanation de la Bible. On fit très vite comprendre à Galilée que les idées coperniciennes n'avaient pas lieu d'exister dans un contexte religieux très mouvementé (l'Eglise devait faire face à la poussée de mouvements protestants). Cherchant à calmer les esprits, Galilée annonça qu'il ne faisait qu'interpréter différemment les écrits bibliques, ce qui contribua finalement à mettre de l'huile sur le feu. L'EGLISE ne pouvait tolérer qu'on remette en cause sa façon d'interpréter les Ecritures Saintes. C'est ainsi que Galilée abandonna provisoirement l'astronomie et se consacra à l'écriture. Encouragé par le succès de ses livres (et notamment de l'"Essayeur", Galilée espéra pouvoir se remettre à l'astronomie. Il y fut autorisé par le pape Urbain VIII qui lui demanda toutefois de proposer les deux systèmes cosmologiques, celui de Ptolémée qui considérait que la Terre était le centre de l'Univers et celui de Copernic qui considérait qu'au contraire c'était le Soleil qui représentait le centre de notre actuel système solaire. Le "Dialogue sur les deux systèmes du monde" publié en 1632, met en scène trois personnages : Sagredo, Salviati et Simplicio. Les deux premiers sont d'anciens étudiants de Galilée morts. Le troisième est un disciple d'Aristote et donc de la vision géocentrique du monde. Les propos de Simplicio sont mis en pièces par les disciples de Galilée et c'est de cette manière que Galilée montre que le Soleil est à l'évidence le centre des trajectoires des autres planètes. En 1633, Galilée doit se rendre publiquement au tribunal pour être jugé par l'Inquisition. Là, il se voit obligé de se rétracter et d'abjurer le système cosmologique de Copernic. Galilée fut ainsi condamné à passer la fin de ses jours dans sa maison de campagne d'Acetri sous sous surveillance de l'Inquisition. La régression de la foi n'est pas uniquement liée au progrès scientifique, il faut aussi tenir compte du rejet des abus des religions monothéistes, tel ceux de la papauté pendant la Renaissance (fastes du Pape, plusieurs morts de maladie vénérienne, vente d'Indulgences,…) qui ont conduit à sa remise en cause, donnant naissance au Protestantisme, mais aussi à des versions de plus en plus affaiblies de la foi chrétienne (panthéisme, agnosticisme, Déisme) et provoquant un regain d'athéisme. En outre les guerres de religion entre catholiques et protestants, ont motivé de nombreux intellectuels contre la prédominance de la religion dans les affaires humaines, et pour la tolérance religieuse, dont bénéficièrent aussi les athées. Les progrès de la science depuis l'époque des lumières permettent d'expliquer le monde de manière de plus en plus satisfaisante sans recours à aucun dieu, comme le montre l'échange célèbre: Napoléon : Monsieur de Laplace, je ne trouve pas dans votre système mention de Dieu Laplace : Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse. On en connaît moins la suite : d'autres savants ayant déploré que Laplace fasse l'économie d'une hypothèse qui avait justement "le mérite d'expliquer tout", Laplace répondit cette fois-ci à l'Empereur : Cette hypothèse, Sire, explique en effet tout, mais ne permet de prédire rien. En tant que savant, je me dois de vous fournir des travaux permettant des prédictions (cité par Ian Stewart et Jack Cohen). Le créationnisme au sens large est la théorie selon laquelle la Terre, et par extension l'Univers, a été créée par un être suprême, c'est-à-dire un dieu. Il constitue une croyance fondamentale des trois principales religions monothéistes (judaïsme, christianisme, et islam). Se réclamer du créationnisme va donc en général plus loin que croire en la création. Cette doctrine, en tant que telle, est née en réaction au climat d'athéisme. Elle a pu s'opposer à certains aspects de la théorie de l'évolution qui s'est peu à peu imposée dans la majorité des milieux scientifiques. Le créationnisme veut ainsi proposer une cosmologie religieuse qui serait en même temps une cosmologie scientifique. La théorie de l'évolution de Darwin établit que tous les individus d'une population sont différents les uns des autres. Certains d'entre eux sont mieux adaptés à leur environnement que les autres et ont, de ce fait, de meilleures chances de survivre et de se reproduire. Ces caractéristiques avantageuses sont héritées par les générations suivantes et, avec le temps, deviennent dominantes dans la population (voir figure 2). Ce processus progressif et continu résulte en l'évolution des espèces. Les points principaux de la théorie sont : 1. Il se produit une évolution. 2. Les modifications de l'évolution sont en général progressives, et demandent de plusieurs milliers à plusieurs millions d'années. 3. La sélection naturelle est le mécanisme principal de l'évolution. 4. Cette sélection comporte deux composantes : 1. sélection de survie 2. sélection sexuelle, c'est-à-dire aptitude à trouver un partenaire : un individu remarquablement adapté pour la survie et qui ne serait pas du tout attirant pour le sexe opposé ne transmettra pas son patrimoine (d'où l'émergence de la queue du paon, par exemple, bien que celle-ci le handicape fortement vis-à-vis de prédateurs éventuels). 5. Toutes les espèces aujourd'hui vivantes tirent leur origine d'une seule forme de vie à travers un processus de branchement appelé spéciation. Toutefois l’homme peut il s’émanciper totalement du spirituel, des philosophes et des idéologies politiques l’ont tenté, notamment : La thèse de Friedrich Nietzsche : 1. Les religions, en particulier les religions monothéistes et en particulier le christianisme sont une manifestation d'une volonté de puissance descendante, c'est une consolation pour les faibles face à un monde intrinsèquement incompréhensible et douloureux. 2. La morale, mais aussi le positivisme, la science, le socialisme ne sont que des avatars de la religion. l'inverse l'athéisme fut instauré comme doctrine d'état officielle au XXe siècle notamment dans l'Albanie d'Enver Hoxha, où l'exercice de toute religion était sévèrement réprimé et où tout symbole religieux était proscrit. Les monuments religieux ont été soit détruits soit volontairement transformés de façon particulièrement ignominieuse pour la religion d'origine. Les politologues sont d'accord sur le fait que les nostalgiques de cette période sont peu nombreux… L'URSS et ses états satellites ont également fait de l'athéisme l'un des fondements de leur idéologie. Avec plus ou moins de vigueur, ils persécutèrent les croyants (brimades, surveillance, réclusion, mises à l'écart, etc.) confinant ainsi à la semi-clandestiné le clergé. L'« athéisme scientifique » était au contraire promu par des ligues souvent très virulentes (tellement incontrôlables qu'elles furent souvent dissoutes) et faisait partie des matières obligatoires à l'université. Toutes ces pratiques varièrent en intensité tout au long de l'existence de l'URSS. De 1917 à 1924, le régime eut une politique conciliante envers la pratique privée, alors qu'il démantelait les biens de l'Église. Les dirigeants étaient partagés entre la volonté d'enlever "le bandeau qui masquait la vérité au peuple" et la peur de s'aliéner les masses. L'accession au pouvoir de Staline mit fin à cette tolérance relative. En disant « Il faut rendre à César ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu », Jésus Christ à l’origine de la religion Chrétienne est en réalité l’inventeur de la Laïcité, car il dit clairement qu’il doit y’avoir une séparation du spirituel et du temporel, ce que l’église n’appliquera pendant des siècles. En conclusion on peut dire nous vivons dans un monde matérielle, obéissant à des règles physiques et chimiques complexes ; nous devons nous efforcer de les comprendre, participant ainsi au progrès général de l’humanité. Toutefois la Science ne donnent pas de réponses à toutes les questions notamment les interrogations existentielles la question de la vie, de l’origine de l’homme, la mort… La spiritualité en remplissant le vide métaphysique et en éliminant certaines des angoisses de l’homme, donne du sens à l’homme, et révèle aussi les limites et les faiblesses de l’homme.
    18
    Mercredi 21 Mars 2007 à 09:14
    Brrrrr
    un truc encore plus filppant que ça, c'est le commentaire juste en dessous: mon dieu que c'est long!
    19
    Jeudi 22 Mars 2007 à 21:01
    Mais ...
    t'es passé ou ... bisous
    20
    Pierre
    Lundi 14 Juillet 2008 à 20:03
    l\\\'obscurantisme ?
    C\\\'est bien cette \\\' l\\\'obscurantisme\\\' qui, venue avec le temps de la Réforme, a apporté l\\\'ouverture pour la science (Pascal, Newton, etc.) Mais qui est obscuré, si ce n\\\'est ces gens qui disent que les dinosaures n\\\'ont jamais vécu ensemble avec l\\\'homme! Ils ferment (volontairement) les yeux sur les pierres d\\\'Ica, les imprintes de pieds dans le Taxas, en Russie, qui même ont fermé la grotte de Bernifal (Dordogne) où se trouve le dessin préhistorique d\\\'un Mammouth qui lutte avec un dinosaure. Sans parler de toutes les dessins dans le Grand Caynon, The Natural Bridges National Park (Utah), les histoires écrites même par la maison royale d\\\'Angleterre ou par la Chine. Qui est vraiment obscure?!! Ouvrez vos yeux et arrêtez de croire que vous n\\\'êtes qu\\\'un résultat d\\\'un hasard, car même le fait qu\\\'un tribunal existe dans ce pays (qui peut comdamner pour, par example, un meutre) prouve que cette théorie est bien fausse! Je ne suis pas si fou pour vouloir croire une théorie minable qui veut me réduire à un singe ou le résultat d\\\'un ver dans une soupe.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :