• Des poules et des hommes

    Selon des travaux de chercheurs suédois et norvégiens, publiés mercredi 11 avril dans PLoS One, une poule domestique soumise au stress transmet à sa descendance cette dégradation des facultés d'apprentissage.
    Les animaux stressés (par des alternances imprévisibles et irrégulières entre lumière et obscurité) sont moins performants que les autres pour trouver leur nourriture au terme d'un parcours. Il en va de même pour leur progéniture bien que celle-ci n'ait eu aucun contact avec ses génitrices et qu'elle ait grandi dans un environnement "non stressant".
    Aucune mutation génétique n'est alors enregistrée : c'est l'intensité de l'expression des gênes qui est altérée.

    Cette découverte explique la capacité d'adaptation d'une espèce à son milieu mais elle n'est pas très rassurante , surtout dans une société où le stress est de plus en plus omniprésent.

    Pour le bien des générations futures, je file me faire poupougner au hammam!


     


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Avril 2007 à 13:28
    Bonjour Sandrette,
    Je suis sûr que les générations futures t'en remercieront ;-) Sinon, tu peux te rouler dans l'herbe aussi !
    2
    CC
    Lundi 16 Avril 2007 à 13:50
    Hum
    un hammam ! T'en as de la chance ! Profites-en bien ! Bisous
    3
    MELOMAN34
    Lundi 16 Avril 2007 à 16:27
    Salut poulette
    bonne poupougne alors !
    4
    Lundi 16 Avril 2007 à 16:36
    quand je pense
    que j'ai arrêté de bouffer des kinder. Qu'est ce que j'ai pas fait à ma descendance...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :