• Crise de foi

    Lu aujourd'hui dans la presse : selon le dernier sondage de l'institut CSA, seulement un Français sur deux (51%) se déclare catholique et un tiers (31%) sans religion. Un effondrement spectaculaire en un peu plus d'une décennie : en 1994, les fidèles à l'Eglise de Rome pointaient encore à 67%, les sans-religion à 23%. Les musulmans ont doublé (de 2% à 4%), les protestants (3%) et les juifs (1%) restent stables.

    Ce qui m'interpelle avec ces chiffres c'est la part des sans religion. Est-ce qu'on parle des athées et des agnostiques ou seulement des athées, car lorsque j'interroge mon entourage (principalement catholique) beaucoup se disent agnostiques. Ils doutent. Souvent ils ne sont pas d'accord avec le pape, avec le rejet de la contraception, mais se retrouvent dans les valeurs catholiques.

    A côté de cela, le fait de ne pas se marier à l'Eglise suscite de l'étonnement. C'est quelque chose de pas très fréquent en définitive. J'ai du prendre part dans ma vie à une dizaine de mariage et seuls deux couples qui se remariaient n'ont pas été à l'église.

    Et les candidats à la présidentielle, sont-ils croyants? A mon grand étonnement ils le sont tous à l'exception de l'extrême gauche.

    L'athéisme est-il une forme d'extrêmisme? L'idée progresse mais n'est visiblement pas encore vraiment dans l'air du temps.


  • Commentaires

    1
    barbara
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 23:34
    ciao sandra!
    pour ce qui est de moi, je sois croyante et catholique! :-) bises!
    2
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 23:37
    1 visite ici
    c trés sympa. moi je ne suis pas croyant mais j'ai l'esprit ouvert, c'est déjà pas mal non ?
    3
    Jeudi 18 Janvier 2007 à 23:41
    Ciao Barbara!
    Je respecte les croyances de chacun même si à la relecture cela n'apparaît pas forcément dans ce post ce que je veux dire c'est que nous sommes dans une société pleine de contradictions face à la religion beaucoup s'affirment non croyants et veulent se marier à l'église... et l'athéisme s'il semble progresser ne le fait à mon avis qu'en facade, les gens sont plus dans l'ère du mou que dans celui de la conviction...
    4
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 10:14
    tu sais,
    ici à Paris la plus part de gens que j'ai connu était vraiment athée, et font des discours sur ceux qui croient qui sont irrespectueux et parfois violents, et moi, malgré je respecte, comme toi, les opinions des autres, je ne peux pas m'empêcher de penser que ce "non-croire" à rien les a dépourvu des valeurs de la vie, et rendu profondément deprimés. ciao!
    5
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 23:08
    Mais qui pourrait...
    dire que les grandes religions monothéistes n'ont pas "forgé " une morale au fil des siècles .. Tout n'est bpas mauvais dans les religions , si l'on ne croit pas en Dieu...)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 23:10
    Quant au mariage ...
    si l'on est pas pratiquant , pour quoi faire ... Avant les enfants illégitimes n'étaient pas "protégés" par la loi , maintenant , ils le sont ! alors pour quoi se marier devant Dieu , si on y croit pas ....????
    7
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 23:35
    entièrement d'accord avec toi Placide
    Oui je pense que les grandes religion ont aidé à construire des valeurs communes fondamentales. Et si je ne crois pas en Dieu je crois en tout un tas de valeurs morales, même si elle peuvent paraître un peu désuettes ou gnan-gnan. Peut-être sont elles en moi à cause d'une culture chrétienne. ..Qui sait?
    8
    Vendredi 19 Janvier 2007 à 23:43
    Une certitude....
    Discuter d'un thème comme la religion, c'est à la fois prenant (car on touche à quelque chose de fort) et flippant, j'ai peur de blesser.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :